Contrôle CO2

Fabriquer un piège à moustiques (Tigre et autres)

Contrôle de la fabrication du CO²

Dans des tests nombreux réalisés sur deux ans sur des pièges, d’autres acides que le vinaigre ménager ont été utilisés précédemment comme réactifs, tels que l’acide citrique ou chlorhydrique, mais ces acides ont des potentiels réactifs trop forts.

Pour l’acide citrique qui se présente sous forme de « sucre cristallisé », il est d’un usage simple mais d’un prix prohibitif de 10€ les 800gr.

Pour l’acide chlorhydrique, même s’il est vendu en supermarché, il n’est pas sans risque de l’utiliser et trop dangereux pour les brûlures et dégâts matériels qu’il peut causer par une utilisation faite par des non spécialistes. 

L’utilisation de cet acide est à éviter bien qu’il  soit d’un petit prix, environ 1€ le litre.

Ces deux acides utilisés versés sur le bicarbonate par différence de pression automatique entre les deux bouteilles était trop réactif et produisait trop de CO² pour la quantité de gaz diffusée dans le piège, avec pour conséquence d’injecter trop d’acide sur le bicarbonate et de faire monter la pression des bouteilles parfois au-delà  de 4 bars, par cette surproduction de CO²!

Avec le vinaigre ménager à 14°, outre le fait que l’utilisation de cet acide acétique est commun, avec des risques pratiquement inexistants et maîtrisés par tous, la pression de CO² n’arrive que très rarement à 2 bars. Elle se stabilise aux alentours de 1,5 bar.  Ce n’est pas négligeable quand-même, c’est l’équivalent d’un pneu de vélo assez peu gonflé et, comme pour le vin, il nous faut choisir les bonnes bouteilles, solides pour résister aux pressions.

Dans la fabrication du montage ci-dessous avec tuyaux sur bouchons, vous avez vu que l’on avait intercalé sur le tuyau entre les deux bouteilles un robinet qui permet de fermer à volonté l’arrivée de vinaigre dans la bouteille de bicarbonate et ainsi arrêter la production de CO².

Ce montage est optionnel avec le vinaigre ménager. Il est souvent cause de fuites !

 Par exemple, fermez le robinet si vous jugez que les bouteilles sont trop dures. Le  piège continuera d’être alimenté en CO² sur plusieurs jours et si, suite à cette fermeture, il n’y a plus de CO² à la sortie du tuyau sous forme de bulles, sachez que le CO² produit de l’acide carbonique au contact de l’eau et qu’il aura aussi imprégné tous les plastiques du piège. Il va continuer à fonctionner avec autant d’efficacité sur plusieurs semaines !

Pour vous faire une idée de la dureté, les bouteilles de boissons gazeuses des supermarchés sont comprimées entre 1 et 2 kg/cm², comparez avec celles de vos pièges ou avec un pneu de vélo que vous venez de gonfler avec une pompe à manomètre.

Note importante : que vous voulez intervenir sur les bouteilles sous pression ou besoin de vider tout le CO² contenu dans les bouteilles, ouvrez le robinet Vert ci-dessus et dévissez le bouchon à 1 tuyau de la bouteille de vinaigre. Si vous dévissez le bouchon à 2 tuyaux vous aller continuer à injecter du vinaigre sur le bicarbonate et produire du CO² jusqu’à épuisement des consommables qu’il faudra recharger.

Retour au menu général

Related Images:

Bad Behavior has blocked 6912 access attempts in the last 7 days.