CO2 permanent

Fabriquer un piège à moustiques (Tigre et autres)

« L’usine à gaz »

Note importante : cette version est une valeur sure pour produire du CO² en permanence. C’est une adaptation d’un mécanisme pour produire du CO² artisanal pour aquarium. Une nouvelle version est en cours de test. Elle fonctionne avec des bouteilles à la pression atmosphérique et sans robinet de réglage du début de CO².

Fabriquer l’alimentation permanente du piège en CO²

Videz deux bouteilles de Cola et une de S-Pellegrino en récupérant le CO² vers votre piège avec un gant en latex, un bout de tuyau noir et du scotch électrique comme cela vous été expliqué dans ce lien.

Récupérer les bouchons des bouteilles.

NOTE importante: Si durant les manipulations vous abimez une bouteille, pour des problèmes de sécurité liés à l’utilisation de vinaigre en milieu comprimé, achetez impérativement une autre bouteille.

Mnémotechnique pour vous rappeler où visser la bonne bouteille sur le bon bouchon :

  • Acide et Acétique (vinaigre 12/14°) commencent par un « A » 1ère lettre de l’alphabet,

    • bouteille sur bouchon rouge à 1 tuyau,
  • Base – Bicarbonate (de soude ou sodium),
    • – bouteille sur bouchon blanc à 2 tuyaux Bi=2,

****** Dans le vif de la fabrication ******

Percer à la main les bouchons avec une perceuse ou un  mandrin mobile de perceuse monté d’un foret de 5,5 mm afin de percer 1 ou 2 trous en fonction de la bouteille.

Bouchon rouge de la bouteille de vinaigre (1 trou)

****************************

Bouchon blanc de la bouteille de bicarbonate  (2 trous) :

Important : pour le perçage du bouchon à 2 trous (bouteille de bicarbonate), percez toujours par l’intérieur et veillez à ce que les trous soient séparés mais qu’ils ne soient pas contre la lèvre intérieure du bouchon, ce qui empêcherait le collage complet sur le pourtour du tuyau noir avec une fuite de CO² probable.

Perçage du 1er trou (bouchon blanc de S-Pellegrino)

Perçage du 2ème trou – remarquez comme pour le précédemment que le perçage ne se fait pas contre la lèvre intérieure du bouchon.

Le résultat sur le bouchon « bicarbonate » :

Couper 2 bouts de tuyau noir Geolia de Ø 4/6 mm de 60 cm et 1 M.

Couper en biseau les deux extrémités et prendre le bouchon à 1 trou rouge (bouteille de vinaigre).

Prendre le morceau de 60 cm et l’introduire dans le bouchon  depuis l’extérieur du bouchon. Çà résiste !

Tirer sur le tuyau sur une longueur de 34 cm vers l’intérieur à partir du bouchon. Sur la photo ci-dessous – c’est la partie de droite du tuyau après le bouchon.

Prendre l’extérieur du bouchon blanc à 2 trous et introduire sur 2 cm le tuyau de l’autre extrémité (partie à gauche ci-dessus),

et à l’extérieur bouchon blanc comme ci-dessous.

Prendre le bout de tuyau noir Geolia de Ø 4/6 mm de 1 Mètre et prendre le bouchon à 2 trous blanc déjà équipé de son premier tuyau (bouteille de bicarbonate).

Enfoncer sur 1cm la partie biseautée de ce tuyau (ci-dessous c’est le tuyau à droite) dans seul trou libre du bouchon depuis l’extérieur du bouchon. Ci-dessous le tuyau en place.

On obtient le montage ci-dessous avant collage, voyez ce n’est très compliqué.

Collage des bouchons & tuyaux

Utiliser la seule colle « cyanolite » spéciale plastiques qui puisse coller le « PE ». Vous la trouverez partout en supermarché aux alentours de 7,5 €. Un tube peut coller 3 montages comme ci-dessus.

Note importante : préparer avant collage tous vos montages pour les coller en série, car la cyanolite a cette fâcheuse tendance à coller très rapidement et il n’y en a que 2gr. Mettez des gants, elle colle la peau en 1 seconde ! Si vous n’avez pas utilisé tout votre tube de colle, essuyer le tube rapidement avec un essuietout avant de remettre le bouchon noir. En effet il y a le risque de coller les deux plastiques du bouchon noir et du bec applicateur du tube blanc. C’est pour cela qu’il y a un crayon feutre catalyseur de la colle séparé du tube. Lisez le mode d’emploi au dos de l’étiquette.

Avec toutes ces précautions, conservez votre reste de colle verticalement pendant des années au réfrigérateur pour d’éventuels recollages. ci dessous la colle qui va bien !

Pour plus de facilité de collage, installez votre « plomberie/montage » sur deux bouteilles à moitié pleines d’eau, sans mouiller les parties des bouchons et tuyaux qui doivent être collés.

Le collage se fait en deux temps

Premier temps du collage, passer le catalyseur, genre de crayon feutre, sur toutes les parties à coller. Bouchon et tuyau sur 5mm autour du collage.

Deuxième temps du collage

Passer la colle dès que vous aurez fini de passer le crayon feutre.

 

Le cordon de colle est de 1mm autour du tuyau, pas plus. Pensez qu’il n’y a que 2gr dans votre tube de colle ! Vous devez obtenir le résultat suivant, vous voyez il ne faut pas en mettre beaucoup.

Laisser durcir toute une nuit sans y toucher avant de procéder au même collage à l’intérieur des bouchons. Veillez à ce que les tuyaux et bouchons côté intérieur soient biens secs avant collage. Laisser durcir.

Installer le robinet de contrôle du CO²

Voilà, c’est presque fini, il ne vous reste qu’à installer le robinet qui va réguler les bulles de CO² dans votre piège

Vous pouvez déjà prendre le modèle ci-dessous qui est facile de montage et très pratique d’utilisation. Il permet en outre de brancher 2 pièges sur les mêmes bouteilles. Entre 5 et 7€ sur Internet où chez  les vendeurs d’aquarium et poissons rouges. Téléphoner avant chez les revendeurs, il n’y en a pas partout ! En couleur ou gris.

Ci-dessous le robinet de débit de CO² monté sur le tuyau de sortie et vers le récipient du piège. Voir le principe général, c’est le robinet jaune sur le plan.

Voilà pour la fabrication de « l’usine à gaz » c’est fini, votre montage avec vos deux bouteilles est prêt à recevoir le bicarbonate et le vinaigre pour produire le CO².

Pour les quantités de bicarbonate et vinaigre c’est sur cette page.

Les fournitures

Retour au menu général

Related Images:

Bad Behavior has blocked 8336 access attempts in the last 7 days.