La démarche – PAM Tigre –

Fabriquer un piège à moustiques (Tigre et autres)

 Avant propos – réflexions et principe Général

Le but de cette documentation est de vous apprendre à faire à moindre frais des pièges très efficaces contre les moustiques Tigre.

C’est une alternative accessible à toutes les bourses là où des produits sont vendus dans le commerce de 160€ à 900€ pour un seul piège, ce qui sera insuffisant. La solution proposée ici peut se chiffrer de 70€ à 90€ pour 5 pièges soit moins de 20€ par piège et probablement moins avec une nouvelle version qui se profile . Elle vous permettra de faire autant de pièges que vous voudrez.

Un exemple non exhaustif ci-dessous fait avec un saladier, une corbeille à papier de chez GIFI et trois bouteilles : une de Contex et deux de San-Pellegrino. Piège avec son équipement de production de CO² artisanal.

Un autre type de récipient sans son équipement de CO² fait avec un seau de 11 litres, une cloche à semis de La Foirfouille et une bouteille de Contrex. Le tout à 5, 2€ !

*******************************

Si vous pensez qu’il est facile de capturer des moustiques Tigre, détrompez-vous. Si c’était le cas, cela ferait bien longtemps qu’il n’y en aurait plus. Alors ce n’est pas facile de s’en débarrasser et cette documentation complète va vous aider point après point à résoudre les difficultés de fabrication.

Ces pièges ont fait leurs preuves lors de deux repas quartiers avec une cinquantaine de participants sans aucune piqure de Tigres entre 18H et minuit, en juin et septembre 2022 !

Suivez la chronologie de cette documentation avec attention. Tout y est expliqué et a été vérifié lors d’ateliers de fabrication avec des habitants de la Cité Frugès-Le Corbusier.

Ces pièges ont montré leur efficacité. Ne vous pressez pas pour les fabriquer, procédez par étapes. Elles sont nombreuses mais simple. Respecter bien les directives qui n’ont pas été décrites par hasard. Elles solutionnent probablement un problème qui c’est déjà présenté et résolu.

Le piège tel qu’il sera expliqué est un ensemble d’éléments rassemblés et répondant aux attentes des moustiques dans le respect des directives environnementales.

Lisez et relisez toute la documentation avant de démarrer pour  vous imprégner de la logique de fabrication et  vous donner une idée très précise du but à atteindre.

Faites votre liste de fournitures pour le nombre de pièges à réaliser. Seul le robinet de contrôle du nombre de bulles (qui sera peut-être bientôt inutile) doit être commandé sur Internet si vous ne trouvez pas de fournisseurs locaux.

Relisez les pages qui ne vous semblent pas claires. Vous pensez que c’est beaucoup de blabla, mais vous montrera ce qu’il faut faire et ne pas faire.

*******************

Basé sur de nombreuses études scientifiques, le moustique  Tigre », celui qui nous harcèle, est un animal relativement sédentaire. Il a un espace de vie d’environ 100 mètres de diamètre et s’éloigne peu de son lieu de naissance sauf à être obligé d’aller chercher sa nourriture plus loin ce qui n’est pas le cas en ville. C’est un moustique urbain où il trouve sur place une nourriture abondante .

Pour se développer et se nourrir le moustique « Tigre » a besoin de trois choses :

  1. De l’eau pour que sa vie aquatique larvaire puisse amener à sa métamorphose et à un moustique adulte. Ce même environnement servant de facto pour sa reproduction.
  2. Du sang pour nourrir ses œufs, sang des humains de préférence dont l’épaisseur de la peau de ceux-ci permet de prélever ce sang rapidement et sans trop d’efforts.
  3. Du gaz carbonique ou CO² que rejettent des êtres vivants dont ceux décrits ci-dessus et qui ont du sang. Ce CO² de nos expirations va leur servir pour repérer leurs proies.

Un moustique peut repérer du CO² à 50 mètres ! C’est le premier et le plus important des éléments de repérage des proies. Il en existe d’autres qui sont : le noir, les odeurs corporelles, les battements cardiaques et les flux sanguins de nos corps.

  • Les moustiques qui nous piquent sont toutes des femelles.
  • Les femelles ne sont fécondées qu’une seule fois aussitôt après la fin de la métamorphose. Il est probable qu’il n’existe qu’un seul état des femelles, celui de chercher à pondre des œufs fécondés correctement nourris avec les protéines de notre sang.
  • Leur seule raison de vivre est de nourrir et pondre leurs œufs fécondés à la demande par un prélèvement de spermatozoïdes gardés sur elles dans un réservoir,
  • Elles pondent environ 200 œufs durant leur courte vie de quelques semaines.

Mais avant toute action il faut passer par de la prévention. Et bien qu’il soit difficile de les empêcher de nous piquer on doit supprimer, en dehors des pièges, toute eau stagnante alentour S’il n’y a plus d’eau alentour les femelles n’auront pas d’autre choix que d’aller pondre dans les pièges que vous allez fabriquer. 

Attaquer la démarche  – PAM Tigre – par sa chronologie

Retour au menu général

Related Images:

Bad Behavior has blocked 8332 access attempts in the last 7 days.