Éliminer

Fabriquer un piège à moustiques (Tigre et autres)

Éliminer les larves de moustiques

La durée de métamorphose des larves est variable de 3 jours à plusieurs semaines, éliminer, en dehors des pièges, toute possibilité pour la pondeuse de trouver un gîte de reproduction avec de l’eau.

  • Il est donc important d’empêcher le développement des larves dans l’environnement de votre propriété en supprimant toute quantité d’eau, si petite soit-elle, qui pourrait accueillir une pondeuse. Téléchargez la documentation de l’ANSES.
  • Regardez chez vos voisins si des réserves d’eau, qui pourraient servir de gîtes aux pondeuses, sont visibles peuvent être supprimées . Les contacter si besoin.
  • Une solution pour vos fleurs – Mettez du sable dans vos coupelles de pots de fleurs, cela n’empêche en rien l’arrosage.

Dans les pièges que vous allez fabriquer, la destruction des larves ne doit pas intervenir aussitôt. Elles doivent y survivre plusieurs jours pour indiquer une bonne qualité de l’eau aux futures pondeuses. Celles-ci, en effet, analysent la quantité d’eau et les nutriments nécessaires à la métamorphose de leurs œufs.

Pour ralentir la destruction des larves on va ajouter à l’eau du piège (entre 3L et 5L) l’équivalent d’un coquetier de liquide de refroidissement pour automobiles. C’est de l’éthylène-glycol (ne pas en boire c’est mortel pour les êtres humains). Il a une saveur légèrement sucrée et les moustiques aiment les peaux sucrées . Ce liquide de refroidissement de voiture que l’on trouve partout en supermarché à un tout petit prix.

Cet antigel  a aussi des conséquences néfastes sur le métabolisme des futurs moustiques durant leur phase aquatique. S’ils réussissent leur métamorphose et à sortir du piège, ils sont moins virulents mais la plupart du temps ils sont tués avant !

On s’attaque ainsi aux générations futures insidieusement.

Il faudra aussi ajouter dans le piège  trois pièces de 5cts d’€ qui sont en cuivre à 99,9%. On va se servir de la qualité du métal de ces pièces en cuivre qui une propriété désinfectante naturelle pour la transmission des maladies contagieuses par la monnaie.

Je n’ai pas trouvé d’informations si les larves sont déjà porteuses des virus du : chikungunya, dengue, Zika, encéphalite japonaise, fièvre du Nil occidental et parasitaires  avec : le paludisme, filariose lymphatique. On ne sait pas si des laboratoires ont en faire l’étude ?

Par contre, des études scientifiques ont montré que les larves de moustiques sont très sensibles au cuivre et plus on ajoute de pièces dans l’eau du piège et plus les larves sont tuées rapidement.

Mais il faut faire attention à ne pas dépasser 3 pièces par piège car après il n’est pas certain que les pondeuses qui analysent l’eau se rendent compte qu’elle est impropre à recevoir leurs œufs !!!

Il faudrait savoir aussi si le cuivre désinfecte les larves  des virus ?

Il est important aussi de savoir que le gaz carbonique injecté dans l’eau du piège sous forme de bulles  se transforme naturellement en acide carbonique, et cet acide a tendance à attaquer le cuivre des pièces présentent dans le piège et à faire des irisations cuivrées à la surface de l’eau.  Les femelles font-elles cette analyse du cuivre ? Il faut tester maintenant et savoir s’il y a plus de larves dans les pièges avec ou sans cuivre.

La conception de – PAM Tigre – est trop récente pour avoir un retour d’informations dans ce domaine. On compte sur vous !

La modification du récepteur CO²

Retour au menu général

Related Images:

Bad Behavior has blocked 826 access attempts in the last 7 days.