Dom-Ino & ZigZag

Le principe « D o m – I n o » dans la maison ZigZag.
 
Système Dom-Ino
 L e rappel du p r i n c i p e « D o m – I n o » par Pierre-Yves Jordan*
 
Dès 1914, Le Corbusier s’intéresse au problème du logement social et crée un procédé de construction industrielle par éléments structurels combinables. Ce système nommé Dom-ino (du latin domus – la maison – et du mot innovation) évoque le jeu de dominos dont on associe les pièces les unes aux autres comme on pourra articuler les uns aux autre les éléments préfabriqués du système.
Le concept de construction en béton dont le principe se résume à une simple trame de poteaux portant des planchers et reposant, pour toute fondation, sur de simples dés. La trame permet de composer librement façades et plans.
La combinaison du système constructif Dom-ino et des principes esthétiques du purisme appliquée pour la première fois dans la villa Ozenfant (Paris, 1924) permet à Le Corbusier d’élaborer progressivement une nouvelle forme architecturale qui s’applique aussi bien au logement économique qu’à la villa de luxe. Le Corbusier plaide pour une architecture rationnelle et industrialisable et affirme que « la maison est une machine à habiter ». Ces recherches se formalisent dans les projets de maison économique Citrohan (1920-1922), ainsi baptisée en hommage à l’industrie automobile, et seront finalisées en 1927 dans l’énoncé des « Cinq Points pour une architecture moderne » : plan libre, façade libre, pilotis, toit terrasse et fenêtre en longueur.
*Texte de : Pierre-Yves Jordan © 2003. Tous droits réservés
Le texte est issu du Mémoire de Pierre-Yves Jordan « L’utilité d’un site Internet pour la Maison Radieuse de Rezé » écrit dans le cadre du Diplôme Universitaire Dumac (Université de Nantes).

Bad Behavior has blocked 25 access attempts in the last 7 days.